C'est d'abord un symbole très ancien.

La fleur de vie est une forme géométrique composée par de cercles égaux, reliés par de centre à centre. Sa composition peut être représentée dans un cercle ou un hexagone fermé dans un cercle. Il faut être très rigoureux pour tracer ces formes géométriques en utilisant la règle d’or de Phi.

Sa base est réalisée par 7 cercles égaux qui représente les 7 jours de la naissance de l’univers: cette composition est dénommée la graine de vie. Ce thème pictural se répète à l’infini dans la roue de la vie qui figure sur les meubles peints de la Vallée rhénane; la rosette est gravée sur les meubles, poutres, solives et sur des objets usuels dans les régions de montagne d’Europe. Ce motif protège les bâtiments et la vie quotidienne contre le mauvais œil. La base de son tracé permet la réalisation de formes variées comme les cinq solides de Platon: les formes tridimensionnelles dont toutes les facettes se ressemblent, ainsi que les triangles, les hexagones et les octogones font partie de la géométrie sacrée. La fleur de vie de par sa forme recèle cinq cercles au motif de la roue de la vie associé aux cinq éléments : terre, feu, eau, air et éther (ou quintessence)

Le motif de la fleur de vie et ses dérivés sont sacrés de plus de 4000 ans. La fleur de vie est utilisée dans les espaces religieux ou de méditation par le monde. Elle favorise l’harmonie et l’équilibre de l’humain, du lieu de vie du travail etc…  

De nombreux édifices sont construits sur ces principes géométriques, le plus célèbre est le plateau de Gizeh.
La fleur de vie fût retrouvée dans les constructions des Assyriens (dalle gravée au musée du Louvre) et dans d’autres régions comme la Turquie, le Liban La Syrie, Israël, l’Iran, l’Inde, la Chine et le Japon. Dans la sphère historique, on la trouve dans l’art Médiéval notamment en Irlande et en Angleterre ainsi que dans l’espace rural entre le 16e et le 19e siècle. Dans l’Antiquité, on la reconnaît gravée sur cinq colonnes du temple d’Osiris à Abydos dans la cité interdite à Pékin sous forme de sphère en 3D maintenue sous la patte du « Fu-Dog », le lion gardien de la connaissance, symbole de protection des bâtiments et de leurs habitants.

 Les savants et mathématiciens se sont penchés sur son énigme : Platon, Drunvalo Melchizédek, Léonard de Vinci et Nassim Haramein (et certainement d'autres aussi !).

évolution de la Roue de la Vie (ou Graine de Vie) ... pour en arriver à la Fleur de Vie

 

Merci à André-Pierre pour la rédaction de cet historique.